L’artwork du nouvel album signé Fanny Walz

27 octobre 2020 / dans ACTU

Fanny Walz est une graphiste touche à tout, dont le plaisir ultime est « de mettre la main dans la matière ». Son dernier dada ? La lettre peinte, justement, propice à s’étaler sur tous supports.
Quand nous lui avons proposé de se pencher sur la jaquette du prochain disque de Grand March, devinez quoi ? Elle nous a proposé de la réaliser… en lettres peintes !
On a dit « Bingo » ! (et on vous invite à aller voir son travail sur fannywalz.com et instagram.com/fannywalz)

[Épisode 1] De l’idée au tracé

« On est rapidement tombé d’accord pour travailler de manière expressive avec un tracé au pinceau qui révèle le geste de la main.
On a cherché une astuce pour dévoiler le visuel au fur et à mesure de la sortie de chaque EP.
Mes premiers essais étaient très bruts, j’ai peint les lettres à main levée avec peu de peinture pour obtenir la texture recherchée.
Pour adoucir tout ça, j’ai testé des motifs de fond avec de l’encre plus transparente. »

 

[Épisode 2] De la typo à la composition

« J’ai dessiné différents styles de lettres qui dialoguent ensemble et illustrent bien les chansons.
Pour cette étape je m’inspire en piochant dans mon stock de planches d’alphabets.
Je me laisse surprendre par d’heureuses coïncidences et… par mon intuition.
Puis j’ai assemblé les mots en cherchant tout de même à donner l’impression d’une composition anarchique et spontanée.
J’ai multiplié les essais dessin et peinture pour simplifier au maximum la lecture
jusqu’à trouver une composition équilibrée qui me convenait bien. »

 

[Épisode 3] Assemblage et mise au propre

« Pour ce projet, le dessin des lettres n’est là que pour me servir d’objectif visuel. 
Je souhaitais avant tout conserver la fluidité d’un tracé spontané et ne pas me contraindre par un guide. 
J’évite aussi de cette manière d’avoir une composition trop rigide. Au final tout se fait au bout du pinceau. 
Je me concentre ensuite sur les traces du fond. L’assemblage se fait numériquement. 
J’isole chaque titre de chanson pour le lancement de chaque EP. 
Tout fonctionne ensemble, tout fonctionne séparément. Pari gagné ! »

Et pour les visuels définitifs… il faudra patienter encore un peu ! 😉

[Vidéos] *Carpet Sessions* in Confinement

13 mai 2020 / dans ACTU

16 mars 2020, tout se fige et une longue séquence de confinement débute…

Un contexte qui nous oblige à nous réinventer et surtout à envisager de nouvelles pratiques musicales « à distance ».

Nous sortons du confinement 2 mois plus tard avec une série de 5 vidéos, rassemblées sous le titre de *Carpet Sessions* : 3 chansons originales de Grand March en cours de préparation mais présentées en version électro-acoustiques, une reprise d’Eddie Vedder (Society) en collaboration avec une amie, Myriam Emile, et un petit délire autour du dessin animé Zootopie…

#StaySafe #StayHome

 

New staff, fresh start!

3 avril 2020 / dans PHOTOS

Après 10 ans d’un folk-rock galvanisant, Grand March prend le virage d’un rock plus brut, toujours racé, élégant et mélodique : un retour affirmé aux sources du genre et une énergie renouvelée grâce à l’arrivée de nouveaux musiciens qui partagent le même souci du détail et l’envie d’électriser la scène !

© Photo : Benoît Linder

Les membres du groupe :
Hélène Braeuner – Chant
François Bogatto – Guitare
Antoine Thépot – Claviers
Kévin Konrath – Basse
Fred Lichtenberger – Batterie

Un nouveau venu : Antoine, aux claviers

13 mars 2020 / dans PHOTOS

On ne vous avait pas encore fait les présentations officielles… Il a rejoint Grand March en début d’année, voici Antoine Thépot, aux claviers.

 

Ce qu’on vous dit de lui : aussi lunaire qu’homme de terrain investi pour sa famille (nombreuse), ses élèves (passionnés), son instrument (tout neuf). Chaud comme un bec Bunsen quand il suit les évènements sportifs (qu’il ne pratique pas). Une arrivée attendue et rafraichissante dans l’aventure Grand March !


Ce qu’il aime dire en répète : « cette note frotte un peu… »


Ce qu’il ne voulait pas que l’on dise : il ne peut s’empêcher de se déhancher comme un fou sur les chansons de Shakira, chez lui, à l’abri des regards… quoique… (https://youtu.be/tv6nGf1C_FA)


Ce qu’il faut retenir : Antoine est une force tranquille, un musicien précis et créatif. Who else ?© Photos : Benoît Linder

Hélène, la chanteuse

10 octobre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit d’elle : de l’Égypte à la scène, il n’y a que le canal de Suez à franchir. Hélène, c’est une main de fer dans un gant de velours. C’est une voix dans tous ses états : la voix de maman, la voix de la raison et la porte-voix de Grand March depuis le début de l’aventure.

Ce qu’elle aime dire en répète : « les piles de mes oreillettes sont encore vides… »

Ce qu’elle ne voulait pas que l’on dise : que des pulsions de créativité inattendues la poussent régulièrement à changer les paroles, comme ça, et pour la plus grande appréhension de ses acolytes.

Ce qu’il faut retenir : regardez-la, écoutez-la.

© Photo : Benoît Linder