Hélène, la chanteuse

10 octobre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit d’elle : de l’Égypte à la scène, il n’y a que le canal de Suez à franchir. Hélène, c’est une main de fer dans un gant de velours. C’est une voix dans tous ses états : la voix de maman, la voix de la raison et la porte-voix de Grand March depuis le début de l’aventure.

Ce qu’elle aime dire en répète : « les piles de mes oreillettes sont encore vides… »

Ce qu’elle ne voulait pas que l’on dise : que des pulsions de créativité inattendues la poussent régulièrement à changer les paroles, comme ça, et pour la plus grande appréhension de ses acolytes.

Ce qu’il faut retenir : regardez-la, écoutez-la.

© Photo : Benoît Linder

Fred, le batteur

3 octobre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit de lui : il est à la source du mal ; Grand March, c’est son troisième enfant. Il lui arrive de faire du marketing et de la communication dans son vrai boulot, mais son esprit est ailleurs : nouvelles compos, dates de concerts, etc. Une tournée, un van, il plaquerait tout, tout de suite.

Ce qu’il aime dire en répète : difficile à dire pour un batteur-frappeur… à part sa batterie, on n’entend pas grand-chose.

Ce qu’il ne voulait pas que l’on dise : qu’il s’est récemment découvert une passion pour les vestes en velours et les T-shirts échancrés… CQFD.

Ce qu’il faut retenir : rendons à Fred ce qui est à Grand March.

© Photo : Benoît Linder

Florian, aux claviers

26 septembre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit de lui : docteur Damour aurait pu continuer de sauver des vies mais la musique l’a emporté ; ingénieur du son, pianiste concertiste, il surfe d’instrument en instrument et dans tous les styles : du baroque au métal, rien ne l’arrête. Un caractère de cochon assumé mais c’est aussi un peu pour ça qu’on l’aime.

Ce qu’il aime dire en répète : « mais putain, fait chier ! »

Ce qu’il ne voulait pas que l’on dise : qu’il est membre de Grand March !

Ce qu’il faut retenir : une prime est offerte à celle/celui qui parviendra à lui faire abandonner son T-shirt tête de mort.

© Photo : Benoît Linder

Kévin, le bassiste

19 septembre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit de lui : il est technicien vidéo, il bosse dur pour retaper sa maison, il est super content de son slim à carreaux, il est calme, discret et toujours de bonne humeur, il a un frère jumeau qui joue de la guitare, il veut bien faire les chœurs sur scène même si c’est pas son truc.

Ce qu’il aime dire en répète : allez, moteeeeur ! Mais il est où ce con de perchman ?!

Ce qu’il ne voulait pas que l’on dise : c’est le cadet de la bande… et de loin !

Ce qu’il faut retenir : il a fondé le label indépendant Omezis en 2015, exigeant, affuté, classe.

© Photo : Benoît Linder

François, le guitariste

11 septembre 2019 / dans PHOTOS

Ce qu’on vous dit de lui : il a 25 guitares mais elles sont rangées chez ses parents, il adore composer le pedal board parfait, il fait des solos de malade, il vapote comme un malade, il est maniaque, son chien s’appelle Kiki et c’est Karim qui lui coupe la barbe.

Ce qu’il aime dire en répète : moi, j’étais bon !

Ce qu’il ne voulait pas que l’on dise : il est prof… (et il ne voulait vraiment pas qu’on le dise !)

Ce qu’il faut retenir : lumièèère !

© Photo : Benoît Linder