On était tout nu !

7 février 2014 / dans CHRONIQUES

1620483_588142851256245_915503669_nIl y a une semaine, on a été invité à jouer avant un chouette groupe qui présentait joyeusement son nouvel EP (Extended Play, pour les non initiés, sorte de mini album 4 titres). Super, une occasion de jouer, dans une belle et grande salle, avec du bon matériel. Nous y sommes allés, le nez au vent, gaillards et enthousiastes, après avoir préparé un petit set avec même une nouveauté (Privateering de Mark Knopfler, heureusement réussie !).

Mais nous y sommes surtout allés à trois. TROIS ! Rendez-vous compte ! Comme si on avait amputé un membre des One Armed Man ! Ah mais c’est déjà fait, me dit-on.

Tout ça pour vous dire que c’est pas facile facile de faire un set acoustique quand on a pris ses marques avec une batterie. Parce que je vous fais le topo : à trois, ça veut dire que Fred est à la guitare et aux petites percus, Aurélien joue de la guitare et du banjo, et moi je râle parce que, m’enfin, vous avez casino online pas l’impression d’être à poil, les mecs ? Ah non, c’est juste moi. Toujours un peu peur que les gens s’ennuient.

Quelque peu refroidi par notre dernière prestation, on a donc retroussé nos manches et on a bossé un set plus intelligent parce qu’on ne peut pas se contenter de jouer les chansons comme d’habitude, sans batterie et sans basse. On remet ça la semaine prochaine, en unplugged (débranché, pour les non avertis, on ne sait jamais). Et si je me sens nue alors, ce sera peut-être parce que j’aurai oublié de mettre un vêtement (j’ai l’art du teasing…). Mais certainement plus parce que j’aurai une sensation de manque.

Et telle une épiphanie, m’est apparue cette évidence : on n’est pas grand chose sans son bassiste. Surtout quand c’est lui qui fait les contre chants.

Cyrille, reviens !

La nouvelle

9 janvier 2014 / dans CHRONIQUES

SautLa nouvelle année est maintenant bien entamée, il faut donc se remettre à l’ouvrage. Mais quand il s’agit de finir un album, on n’a pas trop besoin de se forcer !

Le lancement de la prévente a été très réjouissant et nous a permis de récolter quelques euros… 800, pour être exacte ! Merci merci ! Il en manque encore un peu (que ceux qui ont des remords et sont pleins de bonnes résolutions n’hésitent pas ! Il est encore temps de préacheter son exemplaire !). Le mixage a repris, la jaquette est finie, on se prépare pour les concerts (le premier, c’est samedi !) et on a même, pour l’occasion, un petit décor de scène…

Mais comme on se sent souvent triste devant l’interminable mois de janvier, que la Noël est passée, l’Épiphanie aussi, et que la Chandeleur n’est pas pour tout de suite, GM s’est dit que peut-être, cela réjouirait vos oreilles d’entendre le prémix d’une de nos nouvelles chansons. Et accessoirement, pour ceux qui ont investi dans notre album, de se best online casino faire une idée de ce qu’ils vont écouter dans quelques temps !

Alors la petite nouvelle, c’est Running On My Own : elle bouge la coquine ! On change un peu, le Folk For Ever, mais le rock, why not ? Avec un chœur que je me suis régalée à monter (cherchez pas, c’est juste moi qui chante plusieurs fois, oui je sais, c’est bluffant, ces effets spéciaux). Si elle se débrouille bien, elle pourrait même avoir son clip dans pas longtemps…

En attendant, bonne écoute et bonne année !

Et encore un grand merci à tous pour vos soutiens…

Pour écouter, c’est ici :

Et pour précommander l’album, c’est par là  !

Silence, on shoote !

19 décembre 2013 / dans CHRONIQUES

Planche_contact

Alors c’est l’histoire d’un groupe qui avait besoin de photos pour sa promo, sa page FB, son dossier de presse et ptêt même sa jaquette. Hop hop hop, a dit le charismatique leader du groupe fameux, je planifie un shooting photo avec Stéphane (tiens, je n’ai pas encore fait son portrait ?) et on y va, on prend la pose, on fonce, et on aura ce qu’il nous faut.

La séance fut fort sympathique, le photographe fort talentueux mais la pose à 4, ça n’a rien donné du tout ! Enfin, si, un bon revival des groupes des 90’s ! Pour les noirs et les camaïeux de gris des vêtements, on était parfait, on devait être à notre maximum de prise de risque mode ! Heureusement que Stéphane nous a mis en situation ensuite, ça a donné le joli nouveau bandeau du site, travaillé par Fanny. Pfiou, on avait pas tout raté.

Tout ça pour dire que c’est pas facile d’avoir l’air hype (suffit pas de mettre une barrette, même si je la porte mieux que Julien Doré) et que même le fun, c’est du boulot. On a fait avec notre garde-robe de ville… Et si je m’habillais en Prada, ça changerait tout ?  Nan parce que je repense à ce que m’a dit le photographe pendant le shooting. C’était imparable. Et la robe Gucci n’y aurait rien changé !

Paraît que ce jour-là, j’avais des cernes.

Le nouvel album

7 décembre 2013 / dans CHRONIQUES

SautOne Crowded Hour… (of glorious life is worth an age without a name) : l’exergue, empruntée à Sir online casino Walter Scott (Ivanhoé) est le titre du nouvel album de Grand March.

Les ambiances sont plus rocks, les amis sont venus prêter main forte pour poser des clarinettes, du sax, du trombone et des choeurs.

 

 

Smoothie

4 décembre 2013 / dans ACTU, CHRONIQUES

Mixage C’est l’heure du mixage des chansons ! Et moi, pendant cette étape, je ne fais rien. C’est Aurélien qui s’y colle et il s’applique le p’tit gars, en même temps c’est son métier, on pouvait pas trouver mieux : un guitariste ingé son.
Fred suit les dossiers en cours, travaille les vidéos des prochains concerts avec Yann et peaufine la jaquette de l’album avec Fanny.
Cyrille se débrouille pour faire de la basse tous les jours à la pause méridienne et bosse les contre-chants périlleux des nouveaux titres.

Je donne bien mon avis sur les visuels de l’album, la typo ou la couleur, la hauteur du chant dans un mix, mais sinon, je ne fais pas grand-chose (de musical, on s’entend, parce que sinon je travaille quand même, et beaucoup, on pourrait se poser la question…)  et vous donne donc des nouvelles.

Et les nouvelles, c’était aussi le résultat des sélections régionales pour le Printemps de Bourges auxquelles on avait participé. Ah non, on a pas été pris ! Sinon, le ton de l’article aurait été plus hystérique, vous vous en doutez. Bon, faut de la bouteille pour y aller, des heures au compteur et du bel ouvrage, alors on se réjouit que The Wooden Wolf ait décroché son ticket et on lui croise bien les doigts. Et on verra la prochaine fois !

Sinon, on a tout préparé pour lancer une petite souscription pour finir de produire l’album avec un moyen de paiement en ligne pour que tout soit simple et fluide. Ce sera pour la semaine prochaine…

En attendant, portez-vos bien.